Excel 2016, êtes-vous prêt ?

Microsoft Office est de retour !

Bon d’accord retour programmé comme d’habitude, mais là on voit clairement qu’un nouveau tournant est pris chez Office, surtout sur Excel.

Déjà le côté cool c’est que tout le monde peut télécharger une version beta et participer à la correction. Si vous souhaitez la télécharger la voici :

Télécharger la beta 2016

Sur l’ensemble de la suite il n’y a pas de différences majeures par rapport à 2013, mais quelques fonctionnalités sur Excel ont attiré mon attention.

Si vous aimez faire joujou avec des feuilles Excel à plusieurs milliers de lignes vous risquez d’être impatient que Microsoft sorte sa version officielle.

Ergonomie

Oui en effet Office se fait plus joli. L’écriture est plus fluide et les calculs ont des petites animations sympas.

Même si après tout on s’en fout royalement ça reste plutôt agréable.

Analyse rapide

 

1er Trick

Simplifions nous la vie avec l’analyse rapide ! Ctrl + Q pour les intimes (même si le raccourci ne marche pas convenablement dans la beta…)

Dans tous les cas avec une preview comme ça il sera plus facile de sortir des graphiques et/ou des formules rapidement.

Saisie prédictive

Je souhaite par exemple envoyer un mail à la fine fleur du rap français. Grâce à EmailHunter j’ai trouvé les adresses qui me fallait. Je souhaite maintenant isoler les noms et prénoms pour personnaliser mon mail.

Avant on aurait fait comment ?

Certainement un « données > convertir > délimité > virgule puis la même opération avec arobase pour isoler le nom et une concaténation du tout pour recréer le mail.

Bon ben ça c’était avant !

Maintenant c’est ça :

2nd Trick

Bon je suis ok avec vous tout ça c’est du confort. Où est le « growth hacking » dans tout ça ? Où est le trick qui va faire que ma startup va devenir une licorne ?

Avant le growth hacking y’a la data et c’est l’objet de la deuxième partie de l’article.

excel-chart

Data

Nouvelle requête

Bon là je crois qu’on peut dire qu’ils ont mis le paquet dans la team Excel.

L’onglet nouvelle requête c’est devenu une sorte de Disney Land de la data.

1

On va commencer gentiment avec un petit  .csv de 3Mo représentant tous les codes postaux en France.

Ô magie une fenêtre intermédiaire arrive !

2

Cette étape va nous permettre de gagner un temps considérable. En clair on va pouvoir pré-traiter notre fichier avant de l’importer dans Excel.

Évitant des copier-coller, des ctrl+h et autres amusements triviaux.

Par exemple, supposons que j’ai envie de garder uniquement les codes postaux de la Haute Garonne.

Quand j’ai chargé mon fichier, Excel a interprété les codes postaux comme des nombres entiers. Sauf que ça ne m’arrange pas dans mon cas.

Grâce à l’éditeur de requête je peux définir le type de data et filtrer selon mon usage. Dans ce cas précis j’ai informé l’éditeur que les codes postaux étaient du texte et que je voulais uniquement ceux qui commençaient par 31.

Allez hop j’ai plus qu’à fermer et charger !

Bonus :

3

La requête SQL est modifiée et commentée plutôt cool non ?

Mais Microsoft ne se sont pas arrêtés en si bon chemin.

Comme vous pourrez le constater il y’a aussi un bel effort fourni concernant l’ajout de base de données :

4

 

Ça sera l’occasion de faire la deuxième partie de l’article ;)

Pour la newsletter et le Slack c’est là que ça se passe:

 

Laisser un commentaire