Browsing Category

Hors catégorie

landing-page-checklist

Landing Page Checklist

La première chose qu’on apprend à l’école des pilotes de chasse, c’est la checklist. Durant cet intervalle de temps, avant le décollage, le pilote vérifie le bon état de son avion, la météo, son armement etc… Et c’est l’objectif de cet article, vous proposer une Landing Page Checklist pour vous aider à ne rien oublier. Avec Brice, Julien & Camille de growthhacking.fr nous recevons un flux considérable de landing page à analyser. Bien entendu, nous sommes ravis d’aider nos confrères à propulser les meilleures landing page possibles, toutefois nous avons pu remarquer que beaucoup de points revenaient sans cesse. Grâce à cette checklist (Google Spreadsheets) nous allons pouvoir enfin nous concentrer sur le plus important : votre valeur ajoutée et votre stratégie digitale dans son ensemble.

Lors de nos discussions avec mes comparses du forum, nous avons identifié 5 grands piliers : Marketing, Seo, Mobile & Speed, Tracking & Tags.

Cette checklist a pour but d’évoluer avec vos retours, ainsi n’hésitez pas à apposer vos suggestions en commentaire de l’article ou de la feuille

Marketing

Je faisais allusion à la notion de marketing lors de mon article sur les Facebook Audience Insights il y a de cela quelques mois. Si vous vous lancez dans la création d’une landing page c’est que vous souhaitez vous présenter sur le marché (ou bien pour quoi pas le créer, bonne chance) avec un produit/service doté d’un avantage concurrentiel majeur.

Si c’est pour faire moins bien et plus cher assurez vous d’avoir une grosse équipe de sales.

Proposition de valeur unique

Une proposition de valeur n’est pas un slogan !

C’est un exercice très difficile de pouvoir synthétiser sa valeur ajoutée tout en étant assez intriguant pour inciter à la conversion. L’exercice de proposition de valeur est l’un des plus complexes à mes yeux. Surtout qu’une fois que vous pensez avoir atteint le sommet, il vous reste plus qu’une chose à faire : trouver encore mieux.

C’est toutefois bien ici que vous allez pouvoir réaliser des sauts quantiques sur vos taux de conversion. Un 0,5% de conversion stable est souvent plus intéressant qu’un +5% de trafic. Surtout si il est pas qualifié.

Brice de deux.io en parle à merveille dans son article sur les proposition de valeurs. #mustread

Persona

L’édition de vos personae (oui, au pluriel on met un e, chiant…) est là aussi un exercice indispensable. La persona marketing a pour but de représenter, cibler, un segment marketing. Cet outil est initialement utilisé pour le développement de nouveaux produits/services. Ce qui devrait faire l’affaire pour nous non ?

J’utilise depuis plusieurs temps Xtensio pour ce genre de représentations. Le template User Persona est juste parfait.

J’ai également apprécié l’article de Punchify sur le sujet des Persona Marketing. L’approche Google Analytics est très intéressante.

Content , CTA’s & Features

Cette partie reste relativement subjective. Certaines landing pages sont très laconiques et pourtant convertissent à merveille. Toutefois, si il y’a pas de Call To Action ça va être un peu compliqué de convertir :)

N’oubliez pas toutefois de répondre sur les How & Why de la manière la plus précise possible.

La ressource que j’apprécie beaucoup c’est Landing Folio qui recense des centaines de landing page de très belle facture.

SEO

Je vous vois venir…

Une landing page ça n’a pas vocation à être référencé !

Faîtes ce que vous voulez, mais une landing page avec un contenu de qualité qui reçoit quelques backlinks, peut rapidement atteindre de bons résultats en référencement naturel et ainsi garantir un trafic substantiel. Adios adwords !

Je ne vais pas revenir ici sur les centaines de règles SEO que vous pourrez trouver sur les Internets, l’idée c’est de fournir une checklist avec quelques items majeurs.

H1, Meta & Title

L’excellent blog yakaferci.com va vous donner des explications bien plus détaillées en la matière. Mais dans tous les cas, pensez à renseigner ces éléments. Ça ne prend pas longtemps et ça vous aide à synthétiser votre sujet en quelques caractères. Exercice atroce mais infiniment salutaire.

N’oubliez pas la formule =NBCAR() pour compter la longueur de vos metas.

Search Console, Robots.txt & Sitemap.xml

Là on est un peu plus technique, mais cela me semble important d’écrire quelques mots à ce sujet.

Même si l’usage d’un robots + sitemap est overkill sur une seule et unique page, je vous le conseille de l’intégrer à votre sitemap existant. Vous avez également la possibilité d’indiquer les priorités et les fréquences de crawling de chaque pas dans le sitemap.xml, donc ne vous gênez pas.

Exemple : daily, prority 0.9

En ce qui concerne le search console, c’est à mes yeux indispensable si vous souhaitez agir en SEO.

search console
Search Console

Vous allez ainsi pouvoir voir (entre autres fonctionnalités) quelles requêtes amènent du trafic organic sur votre site. Vous serez en plus averti si des erreurs sont détectées par Google.

Mobile & Speed

Selon les gars sûrs de Smart Insights, l’Internet est consulté dorénavant majoritairement par les devices mobiles. Plus intéressant encore, le mobile supplante le desktop le matin et le soir.

mobile-vs-desktop
Mobile vs Desktop vs Tablet

Source : Mobile Marketing Statistics compilation

En ce sens, vous serez bien urbain de proposer une version responsive ou mobile de votre landing page. Merci d’avance.

Autre point, soyez vigilants au temps de chargement de votre page. Ça paraît rien, mais nous savons tous qu’un site rapide à charger est très agréable. Le coût de l’agréable est quand même un peu élevé pour Amazon si on en croit ce billet

Tracking

Installer Google Analytics ne vous cause pas de problèmes ? Si ?! Bon et bien évitez cette lecture pour tous les autres je vous conseille de jeter un œil sur cette méthode. Là aussi, c’est peut être un peu surdimensionné pour une simple landing page mais si vous en avez des dizaines à gérer au quotidien vous ne serez pas déçu d’avoir lu ceci.

Je conseille également d’installer le Facebook Pixel le plus rapidement possible pour ne pas perdre une miette du trafic que vous avez pu amener sur votre site. Retargeter peut s’annoncer très utile par la suite. Surtout, vous allez pouvoir créer vos conversions personnalisées et ainsi rapprocher votre coût de conversion si vous réalisez des Facebook Ads.

Autre point, l’usage d’Hotjar peut s’avérer efficient si vous avez la discipline suffisante pour analyser régulièrement vos précédentes visites. L’UX vaut de l’or, ne passez pas à côté du parcours client réel.

Dernier point, si vous utilisez un outil de marketing automation comme Hubspot ou Active Campaign (excellent rapport qualité/prix) n’oubliez pas d’insérer le petit .js qui va bien. Ça serait dommage de passer à côté du lead scoring et/ou des scenarii mailing (très chiant ça aussi les « ii »). Sans oublier le lead nutrturing qui vous permettra de convertir plus tard des prospects.

NB : Si vous avez correctement installé Google Tag Manager, cette étape ne devrait pas être complexe. Voir précédent article.

Tags

Votre landing page est trop stylée, le contenu est ouf, vos rankings SEO donnent le vertige, tout naturellement les visiteurs ont envie de partager la bonne nouvelle sur les réseaux sociaux. Et là qu’est-ce qui se passe ? Vous n’avez pas mis les balises Open Graph et l’aperçu de votre site est tout simplement épouvantable. Quand même dommage de passer à côté d’un bon petit referral des familles non ?

Pour plus répéter ce genre d’approximations, je travaille avec Webcode Tools vous allez voir c’est juste fantastique.

Checklist Landing Page : Next Steps?

J’espère que ce format vous sera utile, si maintenant vous souhaitez apporter des commentaires modifications, n’hésitez pas à rejoindre le fil de discussion ouvert à ce sujet sur growthhacking.fr

Un channel sur mon Slack est également ouvert pour en discuter. Pour le rejoindre laisse ton petit mail :)

The Next Web @Amsterdam

Du 26 au 27 mai s’est déroulé à Amsterdam une conférence que j’aurais tendance à qualifier de sensationnelle. The Next Web réunit chaque année les plus grands pontes du web à Amsterdam Je tiens à préciser à mes lecteurs que je ne suis pas un expert des conférences web mais quand dans la même après-midi vous avez Ryan Holiday & Werner Vogels qui présentent leurs dernières trouvailles, nous sommes en droit de dire que ça commence à envoyer du bois.

Jour 1

tesla3

Comme un symbole. Les startups bougent vite et font preuve d’une efficience à toute épreuve. Comme un totem, il était de bon aloi de déposer une carte de visite pour aller faire un tour avec. Je suis pas (encore) journaliste chez Turbo mais j’apprécie le côté Dolerean avec ces portes old-school/futuriste.

Il m’aura pas fallu longtemps pour être à l’aise. J’ai eu le plaisir de rencontrer Drew Lawrence Chief of Staff @Full Contact. J’ai pu très simplement lui parler et lui montrer mon template Excel qui utilise son API. Le premier mot qui lui est venu fût…. « Awesome ! » Oui Drew est américain. Il a vainement tenté de me débaucher mais je lui ai dit que si j’avais pas la Tesla garée à l’entrée c’était même pas la peine d’y penser. Il m’a gentiment proposé de poursuivre ma visite, vraiment étrange.
 fullcontact

Bon c’est bien sympa Amsterdam quand il fait beau mais bon je suis pas venu pour couper les tulipes, en avant pour la première conférence. Quoi de mieux que Meghan Keaney Anderson VP @Hubspot pour se mettre en selle.

seo-hubspot

Son intervention était, comme beaucoup de fois avec Hubspot, brillante. Cette charmante jeune fille nous a parlé du futur du SEO et il est vrai qu’il nous faut déjà penser à la suite des événements. En effet, la recherche évolue et donc mécaniquement sa stratégie. Meghan a eu la politesse de rappeler à son auditoire que la recherche vocale prend de plus en plus de poids et que cette tendance ne semble pas s’essouffler. Cortana, Alexa et autre Siri deviennent de plus en plus efficaces.

Maintenant que je suis en jambes, allons voir ce qui se passe dans le bâtiment principal.

julie-zhou

Ah bon Rammstein joue ici ?

Non non c’est la VP Facebook

Oh pardon…

La sensation était vous l’aurez compris particulière. Nous étions entassés comme dans un concert de rock à écouter Julie Zhou VP Product Design @Facebook à comprendre comment Facebook concevait et itérait pour ses produits et plus particulièrement pour le Facebook Live. La chose qui m’aura le plus frappé c’est donc ce système de beta-test. Les employés de Facebook sont investis dans leur vie privée pour tester en situation « réelle » les produits Facebook. Et lorsque vous avez des centaines d’employés et bien vous remontez une masse d’informations provenant de situations hétérogènes. Pratique pour lancer un nouveau produit non ?

julie-ben-hayoun

Et puis là c’est la claque, « Le Grand Bombardment ». Connaissiez-vous Nelly Ben Hayoun ? Si oui, je vais porter plainte contre vous car vous me l’aviez jamais dit. Sa présentation était d’une telle énergie que j’ai été littéralement été bouche bée. Ses travaux sur le design sont juste fabuleux et demeurent pour moi (désormais) une source inépuisable d’inspiration. Merci à toi Julie.

Le reste de la journée j’ai tenté de m’intéresser aux startups invitées. Je vous avoue avoir été particulièrement navré par les présentations des unes et des autres. Il est vrai que la plupart était très early stage, mais quand bien même il faut à un moment donner mouiller le maillot.

Quelques jours auparavant la conférence j’ai eu plaisir à recevoir ce mail :

garyvee

Ça fait toujours plaisir:) A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas eu l’occasion de lire ne serait-ce qu’une page du livre mais je suis sûr que de superbes idées y sont présentes. Merci Gary et bonne continuation :)

Jour 2

Deuxième jour. On reprend pas les mêmes mais on recommence. Pour commencer de bon matin, une superbe présentation de Jon Troutman designer @Canary.

jon-headshot

Son intervention était basée sur le parallèle entre la relation amoureuse et le design d’un produit. Et je peux vous dire qu’après réflexion, cette métaphore est loin d’être grotesque. Pour une aventure d’un soir ou un engagement advitam eternam, la stratégie employée n’est pas tout à fait la même. Autre point, comme dans toutes les relations vous avez des moments où il est impérieux de discuter, d’écouter et de comprendre ce qu’on vous dit. La leçon est donc la suivante : que ce soit en itération produit ou bien en couple, il faut toujours écouter son partenaire.

Sur cette deuxième journée le niveau des jeunes start-ups invitées fût drôlement meilleur. On a pu tout voir, des data-scientists en blouse blanche, à des costards verts + chaussures lumineuses, on peut dire qu’il y a eu un effort sales de fait.

Il faut croire que j’en avais pas eu assez avec ma première journée, je décide de suivre l’intervention de Bill Buxton, primer researcher @Microsoft.

Je pourrais réaliser un article de 2,000 mots uniquement sur ses 20 minutes d’intervention mais bon si il fallait isoler quelque chose, je pense que cette image parle d’elle même.

bill-bbuxton

Bill a exprimé très sobrement qu’est ce qui faisait qu’un produit s’envolait ou non, c’est potentiellement cette dimension (réelle) d’écosystème. En effet, comme vous le constaterez, 3 règles semblent tenir à cœur à Bill.

Selon lui il ne suffit pas que votre produit/service soit bon, il faut aussi qu’il rendre meilleur les autres produits/services attenants. Ne serait-ce pas ce que Slack a réussi à faire ? Créer un SaaS qui rend meilleur tous les autres SaaS. Bon, ça fait un peu seigneur des anneaux désolé, mais je trouve cette dimension pour le moins intéressante.

Pour s’en remettre il a fallu que je me restaure.

frites

Quelques échanges informels avec d’autres participants, un repos bien mérité dans les jardins du lieu et il était temps de lancer le dernier sprint.

Qui de mieux que Docteur Werner Vogels CTO @Amazon en charge du Machine Learning, pour en prendre plein la figure ? A ce niveau là on peut parler d’indécence. Notre Docteur a eu la gentillesse de nous partager brièvement son modèle de Machine Learning utilisé.

Amazon n’est pas leader par hasard. Et à mon avis cette notion arbitraire de l’aléa n’est pas du goût de Herr Vogels. Pour la réussite de ce genre d’outil une boucle itérative est à mettre en place. Pas une grande nouvelle mais ce que j’ai particulièrement apprécié c’est cette méthode de validation.

Afficher l'image d'origine

Peu de temps après l’ami Werner s’est transformé en développeur évangéliste en nous exposant la solution Amazon ML. J’ai là aussi pas eu le temps d’étudier cette solution de plus près, mais il y a fort à parier que Growth Hacking & Machine Learning auront tendance à fusionner et à offrir des résultats substantiels dès lors que l’exécution sera soignée.

Ce que je peux retenir aussi de cette conférence c’est la qualité des présentateurs. Position difficile de passer après de telles pointures mais je peux dire que cette fonction aura parfaitement été remplie par Boris. Les blagues n’ont pas cessées mais je me dois de vous en partager une :

Savez-vous ce qu'est une Shitistics ? C'est une statistique de merde impossible à expliquer. Click To Tweet

Effectivement, ce n’est pas aussi fin qu’un calembours de Jean Marie Bigard, surtout sorti de son contexte, mais je pense que ma future devise avant une réunion sera « No Shitistics Allowed ».

Dernier intervenant sur lequel je souhaitais écrire quelques lignes, Ryan Holliday. Il n’est même plus la peine de présenter qui est Ryan mais mon excitation s’est rapidement transformée en déception. Ryan a tenté de nous faire énormément de parallèle avec la philosophie antique (Épicure par exemple) et l’entrepreneuriat mais son effet ne s’est pas avéré parlant. En effet, en 2016 on ne lit plus ses slides Ryan, on sait lire, merci. Ryan n’en demeure pas moins fantastique par ses livres et sa disponibilité auprès de son public pour signer des autographes, beau geste.

Mais je le concède cela doit être sacrément difficile de passer derrière Casey :)

C’est sur cette note que j’ai dû quitter la conférence et m’enquérir de prendre mon Thalys.

Une chose est sûre, cette conférence m’aura permis d’ouvrir mon esprit sur d’autres aspects et de me donner du grain à moudre pour mes prochains itérations.